Introduction à l’étude du zodiaque

Depuis la plus haute Antiquité, les hommes se sont rendu compte que le décor des étoiles fixes revenait identique à lui-même à chaque saison, chaque année, mais aussi que des points lumineux se déplaçaient devant les étoiles au cours du temps. Ils appelèrent ces points lumineux « planètes  » (des astres « errants »). Ces planètes ne se déplacent pas n’importe où, mais toujours dans la même bande du ciel dans laquelle les Anciens projetèrent des animaux et des personnages mythologiques.

Le mot « zodiaque » vient du mot grec zodiakos [kyklos], « cercle de petits animaux », de zodiaion, diminutif de zoon : « animal ».

Il s’agit d’une zone circulaire de la sphère céleste, dont l’écliptique occupe le milieu et qui contient les douze constellations que le Soleil semble traverser en une année.

Pour bien comprendre le symbolisme du zodiaque, il importe tout d’abord de considérer avec soin ses multiples subdivisions. En effet, elles nous permettent de le découvrir comme l’analyse des nombres (des subdivisons de l’unité) nous permet d’apprécier l’unité.  En ce sens, il existe trois principales divisions traditionnelles : binaire, ternaire et quaternaire.

  1. Le zodiaque et ses subdivisions
    1. I – La subdivision binaire
    2. II – La subdivision ternaire
    3. II- La subdivision quaternaire
  2. Le zodiaque et les cycles de vie
    1. Le cycle binaire
    2. Le cycle quaternaire
    3. Le cycle duodénaire
      1. Bélier : S’éveiller à des valeurs personnelles pour en prendre pleinement conscience. Du 21 mars au 21 avril
      2. Taureau : Assurer la valorisation et la concrétisation de ses valeurs personnelles. Du 21 avril au 22 mai
      3. Gémeaux : parfaire l’affermissement de ses valeurs personnelles dans son rapport au monde. Du 22 mai au 22 juin
      4. Cancer : Se constituer une personnalité et un milieu apte à refléter ses valeurs personnelles. Du 22 juin au 23 juillet
      5. Lion : Exprimer et rayonner pleinement dans le monde ses valeurs personnelles. Du 23 juillet au 23 août
      6. Vierge : Remettre en question ses valeurs personnelles pour les mettre au service des autres. Du 23 août au 23 septembre
      7. Balance : S’éveiller aux valeurs transpersonnelles en s’ouvrant à l’amour par l’établissement d’un rapport à l’autre. Du 23 septembre au 24 octobre
      8. Scorpion : Mourir à soi-même dans son rapport amoureux avec l’autre pour mieux incarner les valeurs transpersonnelles. Du 24 octobre au 23 novembre
      9. Sagittaire : Découvrir d’autres valeurs transpersonnelles en élargissant son champ de conscience. Du 23 novembre au 22 décembre
      10. Capricorne : S’engager dans le monde pour concrétiser des valeurs transpersonnelles. Du 22 décembre au 21 janvier
      11. Verseau : Exprimer pleinement dans le monde des valeurs transpersonnellles. Du 21 janvier au 19 février
      12. Poissons : Renoncer à tout référence (personnelle comme transpersonnelle) pour s’ouvrir à une réalité nouvelle mais encore inconnue. Du 19 février au 21 mars

Le zodiaque et ses subdivisions

I – La subdivision binaire

Les douze signes du zodiaque peuvent d’abord être subdivisés en deux catégories :

Les signes masculins : Bélier, Gémeaux, Lion, Balance, Sagittaire et Verseau.

Les signes féminins : Taureau, Cancer, Vierge, Scorpion, Capricorne et Poissons.

Le signes masculins incarnent essentiellement le pouvoir jaillissant et rayonnant de la vie dans son expression dynamique et positive.  En ce sens, ils évoquent une capacité à s’investir sur le plan terrestre et à concevoir de nouvelles réalités. Ils sont tous d’ailleurs des signes de feu ou des signes d’air, éléments en  affinités particulière avec la polarité masculine.

Les signes féminins incarnent des forces matricielles qui captent la semence afin qu’elle puisse s’incarner pleinement. Ils évoquent donc des dispositions permettant de mieux se placer dans une attitude de réceptivité et d’accueil, étant dès lors apte à mieux concrétiser une réalité subtile. Or tous les signes féminins sont des signes d’eau ou des signes de terre, des éléments principalement en affinité avec ces qualités féminines.

II – La subdivision ternaire

Les douze signes du Zodiaque peuvent également être divisés en trois catégories : les signes cardinaux (Bélier, Cancer, Balance,  Capricorne), les signes fixes (Taureau, Lion, Scorpion, Verseau) et les signes mutables (Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons).

  1. Les signes cardinaux

Les signes cardinaux incitent essentiellement le natif à l’engagement. Ils sont donc porteurs d’une impulsion l’amenant à entreprendre et à s’investir dans une activité nouvelle. En ce sens, ils sont à l’origine des idées progressistes et de la mise en place de tout nouveau projet.

Champ d’action correspondant à chacun des points cardinaux :

Bélier : S’investir dans le monde pour s’y découvrir

Cancer : S’investir en soi pour y trouver ses racines

Balance : S’investir dans une relation pour y découvrir l’amour

Capricorne : S’investir pour concrétiser de grands idéaux.

  • Les signes fixes

Si les signes cardinaux incitent à s’investir dans l’action, les signes fixes permettent ensuite de mener l’action entreprise jusqu’à son terme. Ils sont donc porteurs d’une impulsion conduisant le natif à focaliser tous ses efforts pour réaliser, accomplir ou améliorer ce qui a été engagé précédemment. En ce sens, ils sont étroitement liés à la persévérance.

Champ d’action correspondant à chacun des signes fixes :

Taureau : focaliser ses efforts pour acquérir des biens

Lion : focaliser ses efforts pour exprimer des valeurs

Scorpion : Focaliser ses efforts pour aller au-delà des choses

Verseau : Focaliser ses efforts pour partager ses idéaux

  • Les signes mutables

Les signes mutables permettent de remettre en question ce qui a été réalisé, accompli ou concrétisé grâce aux signes fixes. En ce sens, ils sont porteurs d’une impulsion incitant le natif à prendre de la distance face aux résultats obtenus pour pouvoir ainsi s’en détacher pleinement.

Champ d’action correspondant à chacun des signes mutables :

Gémeaux : prendre de la distance par rapport à son avoir

Vierge : prendre de la distance par rapport à son moi

Sagittaire : Prendre de la distance par rapport à sa relation à l’autre

Poissons : prendre de la distance par rapport à l’existence

Il est intéressant de noter qu’une même séquence se retrouve toujours au niveau de la structure zodiacale . En effet, un signe cardinal est invariablement suivi d’un signe fixe auquel succède un signe mutable. En d’autres termes, la dynamique du zodiaque est toujours la même : s’investir dans une action (signe cardinal), mener cette action jusqu’à son terme (signe fixe) et remettre en question les résultats ainsi obtenus (signe mutable).

II- La subdivision quaternaire
Les quatre éléments (Empédocle)

Les quatre éléments (Empédocle)

Les douze signes du zodiaque peuvent également être divisés en quatre catégories : les signes de feu (Bélier, Lion, Sagittaire), les signes de terre (Taureau, Vierge, Capricorne), les signes d’air (Gémeaux, Balance, Verseau) et les signes d’eau (Cancer, Scorpions, Poissons)

  1. Les signes de feu

Les signes du Bélier, du Lion et du Sagittaire sont étroitement associés au feu. Or nous savons que cet élément est une sorte de prolongement du soleil dont il partage la luminosité, la chaleur et l’intégrité. Il fut donc toujours considéré comme étant particulièrement proche des sphères spirituelles, le soleil étant lui-même une représentation privilégiée de la divinité. D’ailleurs, même la tradition judéo-chrétienne développa une telle conception face à l’astre du jour. Le psaume XIX, par exemple, est lapidairement intitulé : «  Yahvé, soleil de justice ». Dans le même ordre d’idées, les premiers chrétiens associaient instinctivement le Christ aux diverses vertus du soleil.

Or, partageant sa nature avec celle de l’astre solaire, le feu est le seul élément à s’élever spontanément vers le haut et à ne pas se corrompre. Il n’est donc pas étonnant qu’il ait été étroitement mis en rapport avec la dimension spirituelle.

Mis en rapport avec l’homme, le feu évoque donc les forces dynamiques appartenant à sa dimension spirituelle. En ce sens, il incarne plus précisément une confiance en ses valeurs personnelles, un grand enthousiasme et une véritable foi, autant de qualités rattachées aux trois signes de feu.

Champ d’action correspondant à chacun des signes de feu :

Bélier : Découvrir les valeurs que l’on porte en soi

Lion : Rayonner les valeurs que l’on porte en soi

Sagittaire : Transcender les valeurs que l’on porte en soi

  •  Les signes de terre

L’élément terre est rattaché aux signes du Taureau, de la Vierge et du Capricorne.

D’un point de vue symbolique, il incarne essentiellement la « materia prima », cette matière première à l’origine de toute chose. C’est d’ailleurs à partir de la terre  (de la glaise ou de l’argile selon les traductions) que Dieu créa l’homme : « Alors Yahvé Dieu modela l’homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant ».  Ainsi, l’élément terre incarne essentiellement le principe de coagulation et de concrétisation.

Aussi, mis en rapport avec la nature humaine, la terre est tout naturellement associée au pouvoir d’exprimer concrètement et tangiblement les forces de l’esprit. En ce sens, cet élément confère un important sens de la concrétisation, un esprit pratique et un sens des réalités, autant de qualités associées aux trois signes de terre.

Champ d’action correspondant à chacun des signes de terre : 

Taureau : Utiliser concrètement ses énergies pour acquérir

Vierge : Utiliser concrètement ses énergies pour servir

Capricorne : Utiliser concrètement ses énergies pour accomplir

  • Les signes d’air

L’élément air est associé aux signes des Gémeaux, de la Balance, et du Verseau. Or cet élément était considéré par les anciens comme une substance subtile servant d’intermédiaire entre le ciel (sphères divines) et la terre (monde matériel).  Il devint même un symbole de médiation et de communion entre les plans supérieurs et les plans inférieurs. En ce sens, il est éloquent de constater que l’air, dans son aspect dynamique, prend la forme du vent. A titre d’exemple, le psalmiste déclare : « il étage ses demeures au-dessus des cieux ; des nuages il fait son char ; il marche sur les ailes du vent. Des vents il fait ses messagers,… »

D’autre part, l’air peut également devenir un souffle. Ce n’est plus alors son aptitude à communiquer un message qui est mis en exergue, mais sa capacité à transmettre une force. En effet, il devient même porteur des forces de vie. Ainsi, le livre de la Genèse nous rapporte que « Yahvé Dieu modela l’homme avec de la glaise, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant. De même, c’est en soufflant sur les apôtres que le Christ leur conféra l’Esprit Saint : « Ayant dit cela, il souffla sur eux et leur dit : « Recevez l’Esprit Saint ».

Enfin, par son aptitude à se dégager de la matière pour s’élever vers les cieux (prenant de la distance par rapport à la terre), l’air évoque un travail de relativisation et d’interprétation par rapport aux réalités terrestres.  Pour cette raison, il devint un emblème de la sagesse.

Mis en rapport avec l’homme, l’air est donc l’élément par lequel il entre en relation avec d’autres dimensions. A ce titre, il lui confère une aptitude à communiquer et échanger ainsi que de solides dispositions intellectuelles et un bon sens de l’objectivité, autant de qualités associées aux trois signes d’air.

Champ d’action correspondant à chacun des signes d’air : 

Gémeaux : Echanger et  communiquer avec son environnement

Balance : Echanger  et communiquer avec l’autre

Verseau : Echanger et communiquer avec l’humanité

  • Les signes d’eau

Les signes du Cancer, du Scorpion et des Poissons sont étroitement associés à l’Eau, un élément incarnant parfaitement la dimension psychique de l’être. En effet, l’eau est directement liée au monde psychique, et plus particulièrement à celui des émotions.  Ainsi, les larmes apparaissent au moment d’une expérience émotionnelle intense : on rit aux larmes ou on pleure de tristesse. Cet élément représente donc les forces psychiques les plus diverses qui animent la conscience.  C’est d’ailleurs pourquoi certains monstres terrifiants habitent dans les lacs et les océans.

A un autre niveau, l’eau est également reconnue pour sa grande réceptivité, cette substance adoptant différentes formes selon les récipients qu’elle occupe. Nous savons également qu’elle se charge naturellement des énergies environnantes. Ainsi, de nombreuses expériences ont démontrée que l’eau d’orage, par exemple, accélère la croissance des plantes du fait de l’énergie dégagée par les éclairs.

Les traditions religieuses considèrent également l’eau comme une substance particulière propice pour la transmission des forces spirituelles. Ainsi, une coutume ecclésiastique très ancienne consiste à bénir de l’eau, celle-ci devenant alors un vecteur efficace pour transmettre l’énergie divine.

En rapport avec la nature humaine, cet élément évoque donc les forces psychiques ainsi que toute capacité à se mettre à l’écoute des réalités intérieures comme extérieures. En ce sens, il confère un ressenti profond, une importante émotivité et une grande sensibilité, autant de qualités associés aux trois signes d’eau.

Champ d’action correspondant à chacun des signes d’eau : 

Cancer : Élaborer un milieu en adéquation avec son ressenti

Scorpion : Transmuter son ressenti

Poissons : S’ouvrir par son ressenti à la grâce de l’esprit

Toujours à propos de cette subdivision quaternaire du zodiaque, il est intéressant de préciser que nous retrouvons, une fois de plus une séquence toujours semblable. En effet,  un signe de feu est toujours suivi d’un signe de terre, lui-même suivi d’un signe d’air et d’un signe d’eau.  Le zodiaque est donc animé d’une dynamique consistant à conscientiser les valeurs profondes de son être (signes de feu), à les exprimer concrètement sur un plan matériel (signes de terre), à les mettre ensuite en rapport avec d’autres valeurs (signes d’air) pour, enfin s’ouvrir à des dimensions plus intérieures.

Le zodiaque et les cycles de vie

La roue du Cosmos (Hildegard von Bingen)

Ayant étudié succinctement les multiples subdivisions possibles du zodiaque , il importe également d’aborder dans son ensemble la dynamique interne de ce cercle symbolique. En effet nous pouvons le considérer comme un véritable mandala représentant la voie d’accomplissement cosmique proposée à celui qui cherche à s’harmoniser aux plans divins. La tradition de l’hermétisme chrétien privilégie d’ailleurs cette dimension insistant sur la notion de cycle, de mouvement, d’évolution qu’il incarne. Plus encore, les hermétistes associent à chacun des signes un moment précis du développement humain.

Le zodiaque évoque alors les douze étapes archétypales de la vie, depuis la naissance jusqu’à la mort. Ainsi, l’astrologue attentif y perçoit les principales phases de l’existence, le zodiaque devenant une véritable horloge cosmique de la destinée. En ce sens, l’aspirant n’est pas seulement concerné par le signe de sa naissance, mais aussi par l’ensemble du zodiaque qui l’invite à cheminer vers la découverte de son être primordial, chaque signe incarnant une facette différente de cette quête.

Le cycle binaire

Dans cette perspective, les douze signes du zodiaque doivent d’abord être divisés en deux catégories : les six premiers signes (Bélier, Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion et Vierge) correspondant à une période d’extériorisation et les six derniers (Balance, Scorpion, Sagittaire, Capricorne, Verseau et Poissons) incarnant une période d’intériorisation.

Les signes d’extériorisation

Les six premiers signes correspondent essentiellement une période d’extériorisation où l’aspirant est appelé à s’engager dans le monde, à entreprendre et à multiplier ses activités extérieures afin d’acquérir le plus grand nombre d’expériences possibles. Il éveille et développe alors les multiples potentialités dont il est porteur. Ces signes favorisent donc l’éveil, la valorisation et le rayonnement de ses valeurs personnelles.

Dans l’hémisphère nord, ils sont associés aux saisons du printemps et de l’été.

Les signes d’intériorisation

Quand aux signes d’intériorisation, ils correspondent à une période où l’aspirant est appelé à remettre en question ses valeurs personnelles pour s’ouvrir à d’autres valeurs l’incitant à sortir du cercle clos de l’ego en participant plus concrètement aux réalités de l’esprit. En ce sens, ces signes concernent l’éveil, le développement et l’expression des dimensions transpersonnelles de son être (c’est-à-dire des valeurs qui transcendent son moi personnel)

Dans l’hémisphère nord, ils sont associés aux saisons de l’automne et de l’hiver.

Le cycle quaternaire

Le cercle des douze signes peut également être divisé en quatre quadrants. Dans cette perspective, les trois premiers signes (Bélier, Taureau et Gémeaux) sont alors associés à la découverte des valeurs personnelles. Les trois signes suivants (Cancer, Lion et Vierge) favorisent l’affermissement et le rayonnement de ces valeurs. Quand aux signes de la Balance, du Scorpion et du Sagittaire, ils correspondent à l’éveil d’une dimension nouvelle grâce à l’ouverture à l’autre ; les trois derniers signes (Capricorne, Verseau, Poissons) favorisant une expérimentation et un rayonnement plus concret des vertus éveillées dans cette expérience d’ouverture.

Correspondance entre les signes, leur champ d’action et les saisons :

  • Bélier, Taureau, Gémeaux : éveil des valeurs personnelles / printemps
  • Cancer, Lion, Vierge : Rayonnement des valeurs personnelles / Eté
  • Balance, Scorpion, Sagittaire : Eveil des valeurs transpersonnelles / Automne
  • Capricorne, Verseau, Poissons : Rayonnement de valeurs transpersonnelles / Hiver
Le cycle duodénaire

Enfin, les douze signes peuvent également être mis individuellement en correspondance avec un moment précis du développement psycho-spirituel, de la vie sociale et du cycle de l’année. Ceci permet de mieux apprécier encore la valeur dynamique et évolutive du zodiaque.

Correspondance entre les signes, leur champ d’action et leur période :

Bélier : S’éveiller à des valeurs personnelles pour en prendre pleinement conscience. Du 21 mars au 21 avril

Le signe du Bélier amène essentiellement l’aspirant à prendre conscience des ses potentialités personnelles. Pour ce faire, il l’incite plus précisément à s’investir dans le monde afin de mettre en œuvre de multiples projets. En effet, c’est par une implication concrète au niveau des expériences de la vie qu’il pourra vraiment découvrir ses spécificités propres.

Au niveau de l’existence, ce signe correspond à la naissance et aux premières années de l’enfance au cours desquelles le natif s’ouvre au monde et découvre ses potentialités. Il s’agit donc du moment où l’enfant est incité à s’extérioriser sans nécessairement réfléchir au sens de son action. En effet, seule l’expérience compte alors. Aussi, il agira spontanément, sans prévoir ou assumer les conséquences des ses actes.

Enfin, au niveau du cycle annuel, il s’agit de la période caractérisée principalement par l’arrivée du printemps, un moment où les forces vives de la nature se manifestent à nouveau et s’expriment de manière toute privilégiée. Or c’est là une expression sensible de ce qui caractérise ce signe dont le symbolisme est traditionnellement associé aux forces vives permettant l’amorce d’un nouvel ordre des choses.

Taureau : Assurer la valorisation et la concrétisation de ses valeurs personnelles. Du 21 avril au 22 mai

Le signe du Taureau favorise, quand à lui, la valorisation et la concrétisation des potentialités découvertes dans le signe précédent. En ce sens, il est associé au développement d’un puissant instinct de conservation, l’individu ressentant avec véhémence le besoin de garantir sa propre pérennité. Il apprend donc à concentrer tous ses efforts afin de valoriser les éléments extérieurs susceptibles d’assurer le développement de son être.

Au niveau de l’existence, ce signe correspond au moment où, bien ancré dans la cellule familiale, l’enfant se trouve dans un cadre de vie sécurisant qui pourvoit à tous ses besoins. En effet, il reçoit alors de ceux qui l’entourent la sécurité, la tendresse et la nourriture nécessaire à son développement physique et psychologique. Encore incapable de donner, il développe au contraire sa capacité à recevoir ce qui peut même susciter en lui une certaine tendance à la possessivité.

Enfin, le soleil, parcourt le signe du Taureau entre le 21 avril et le 22 mai, un moment où les forces vitales pénètrent plus profondément encore la substance matérielle. Lentement, la matière s’éveille donc, se structurant et s’organisant pleinement. Aussi, ce signe est étroitement associé à la symbolique de la matière première, évoquant de manière privilégiée la substance initiale, la Terre-Mère, et l’élément féminin qui reçoit la semence mâle (issue du signe du Bélier).

Gémeaux : parfaire l’affermissement de ses valeurs personnelles dans son rapport au monde. Du 22 mai au 22 juin

Quand au signe des Gémeaux, il amène l’aspirant à parfaire la découverte des multiples facettes de son être en s’ouvrant aux réalités les plus diverses qui se présentent à lui. Il les perçoit alors comme autant de miroirs reflétant les différents aspects de sa propre personnalité. L’enjeu de ce signe consiste donc à s’ouvrir à l’environnement pour y découvrir d’autres dimensions de son être. Aussi, il n’est pas étonnant que l’individu soit particulièrement sollicité par le monde qui l’entoure.

Au niveau de l’existence, ce signe correspond à l’époque où l’enfant quitte pour la première fois le milieu intime et protégé de sa famille pour aller à l’école, découvrant ainsi la multiplicité du monde extérieur. Généralement, cette expérience sera également associée aux premières confrontations avec la dualité, l’enfant étant, par exemple, contraint de s’adapter à la salle de classe, fort différente du foyer familial. Il sera également confronté aux autres enfants qui, éduqués différemment, n’auront pas nécessairement les même références que lui. Il devra accepter une nouvelle autorité, celle du professeur, dont les propos ne coïncident pas toujours avec ceux des parents.

Au niveau du cycle annuel, le signe des Gémeaux correspond à la période comprise entre le 23 mai et le 22 juin, une époque principalement caractérisée par une diversification et une intensification des échanges entre l’être vivant et son environnement. En effet, la vie s’exprime alors pleinement à travers une grande diversité de formes et de couleurs. En ce sens, les plantes développent leur système foliaire, accroissant ainsi leurs échanges avec l’environnement. Quand au règne animal, les parents se déplacent en quête de nourriture afin de sustenter leurs jeunes, qui, curieux, partent déjà explorer leur milieu immédiat.

Cancer : Se constituer une personnalité et un milieu apte à refléter ses valeurs personnelles. Du 22 juin au 23 juillet

Le signe du Cancer amène l’aspirant à se constituer une personnalité apte à exprimer pleinement les valeurs personnelles qu’il a su développer et valoriser précédemment. Le milieu dans lequel tout homme évolue (la cellule familiale, sociale ou religieuse) étant une projection extérieure de sa personnalité, il se mettra donc également en quête d’un cadre de vie en adéquation avec ses propres qualités. Aussi, ce signe favorisera le développement d’une grande sensibilité et d’une importante réceptivité, prédisposant l’individu à ressentir vivement les impressions qui lui parviendront de son entourage.

Au niveau du cycle de vie, le signe du Cancer correspond donc principalement à l’époque de l’adolescence, une période essentiellement caractérisée par un besoin d’émancipation hors du milieu familial. En effet, l’adolescent recherchera alors un cadre de vie plus conforme à ses valeurs personnelles. Ce sera généralement un groupe (formé de jeunes de son âge) où il pourra être apprécié, protégé et respecté. Il sera ainsi en mesure de défendre ses propres valeurs.

Enfin, le signe du Cancer correspond à la période comprise entre le 22 juin et le 23 juillet, un moment où s’opère dans la nature un processus intensif de gestation. En effet, l’impulsion vitale amorce alors une nouvelle étape : celle de la fructification. Le fruit mûrit donc lentement, abritant et protégeant en son sein la jeune graine encore en formation. Quand au règne animal, les jeunes poursuivent leur développement, s’affranchissant progressivement de la tutelle de leurs parents.

Lion : Exprimer et rayonner pleinement dans le monde ses valeurs personnelles. Du 23 juillet au 23 août

Le signe du Lion amène l’aspirant à rayonner pleinement ses valeurs personnelles. En ce sens, il évoque toujours une nature hardie, indépendante et brillante, ne se laissant rien imposer. Ferme, décidé et peu influençable, le natif sera donc généralement apte à prendre d’importantes responsabilités et occuper un poste d’autorité où il sera appelé à diriger et commander.

Au niveau de l’existence, ce signe correspond à l’époque où le jeune adulte, complètement affranchi de la tutelle parentale, est désormais pleinement établi dans son propre milieu. Au sein de son foyer, comme au travail, il apprend alors à diriger et à se faire respecter. En ce sens, il doit faire face aux multiples responsabilités familiales et professionnelles que son état lui impose. Fier de ses enfants, il leur prodigue tout naturellement un amour généreux, pourvoyant à leur besoin et les protégeant de toutes agressions extérieures.

Enfin, le signe du Lion correspond à la période de l’année comprise entre le 23 juillet et le 23 août, une époque où les êtres vivants, parfaitement développés, sont maintenant mis en valeur. En effet, ils exercent alors autour d’eux un certain rayonnement. La fructification amorcée dans le signe du Cancer se poursuit également et atteint maintenant sa plénitude. Quand au règne animal, c’est la phase de l’individualisation au cours de laquelle beaucoup de jeunes, devenus adultes, se séparent définitivement de leur mère.

Vierge : Remettre en question ses valeurs personnelles pour les mettre au service des autres. Du 23 août au 23 septembre

Le signe de la Vierge amène l’aspirant à remettre en question ses valeurs personnelles pour commencer à se placer concrètement au service de la collectivité. En ce sens, il est amené à dresser des bilans et à analyser de manière systématique les expériences et les situations qu’il a vécues afin d’en retirer les leçons essentielles lui permettant de réajuster ces comportements.

Au niveau du grand cycle de la vie, le signe de la Vierge correspond à une époque particulièrement difficile où l’individu, confronté aux multiples responsabilités qu’il doit assumer, est amené à devoir s’oublier au profit des autres (le conjoint, les enfants, le patron, les employés). Il ne compte donc plus ses efforts, se réservant de moins en moins de temps pour son propre bien-être.

Enfin, le Soleil transite dans ce signe entre le 23 août et le 23 septembre, une époque où les productions de la terre sont parvenues à leur pleine maturité. La nature met donc l’ensemble de ses fruits à la portée de tous. En effet, tout ce qui a pris racine au printemps et qui a mûri au cours de l’été est maintenant susceptible d’être consommé. Toutefois, cette période est marquée par le dur labeur de la récolte où le grain est décortiqué, trié et engrangé.

Balance : S’éveiller aux valeurs transpersonnelles en s’ouvrant à l’amour par l’établissement d’un rapport à l’autre. Du 23 septembre au 24 octobre

Le signe de la Balance amène l’aspirant à s’ouvrir à l’expérience de l’amour par l’établissement d’un rapport plus authentique avec l’autre. Aussi, il s’éveille alors à des valeurs transpersonelles (échappant à l’influence de son ego), étant incité à s’engager dans une relation plus profonde fondée sur une perspective du partage et du don.

Au niveau de la vie, ce signe correspond à une époque où l’individu doit apprendre à agir sans rien attendre en retour. A titre d’exemple, le signe de la Balance correspond au moment de la ménopause. Les relations conjugales perdent donc leur dimension procréatrice pour s’inscrire dans une toute autre perspective. De même, les enfants sont maintenant aptes à se prendre en charge. Ainsi, en continuant de pourvoir à leurs besoins, les parents expérimentent, pour une première fois, la gratuité, n’étant plus soumis à une quelconque responsabilité légale.

Enfin, le signe de la Balance correspond à la période comprise entre le 23 septembre et le 24 octobre, principalement marqué par un arrêt de toute forme de production. En effet, orientées jusqu’alors vers l’extérieur, les énergies vitales se canalisent maintenant vers l’intérieur. Ainsi, les feuilles jaunissent peu à peu et la plante s’étiole, amorçant un lent recroquevillement sur elle-même. Quand au règne animal, certains oiseaux se rassemblent pour migrer et quelques mammifères se préparent à hiberner.

Scorpion : Mourir à soi-même dans son rapport amoureux avec l’autre pour mieux incarner les valeurs transpersonnelles. Du 24 octobre au 23 novembre

Le signe du Scorpion incarne et symbolise essentiellement une expérience de mort à soi-même grâce à l’établissement d’une relation amoureuse absorbant totalement dans une dimension qui le transcende. En ce sens, le natif cultive alors une quête de plus-être, l’invitant à vouloir aller plus loin, au-delà des limites et des apparences de son être. Ce signe lui confère donc un vif intérêt pour toutes les questions existentielles.

Au niveau du grand cycle de vie, l’étape précédente se poursuit et se parachève. En effet, plus rien ne justifie, d’un point de vue extérieur et sous le regard de la raison, l’attirance que les deux époux ont l’un pour l’autre, celle-ci n’étant plus motivée ni par la perspective d’avoir des enfants (la femme étant ménopausée), ni par simple attrait charnel (la beauté de la jeunesse s’étant maintenant sérieusement flétrie). C’est donc à une dimension intérieure que chacun s’éveille désormais, le rapport conjugal s’inscrivant dans une expression amoureuse jamais égalée.

Enfin, lorsque le Soleil traverse le signe du Scorpion entre le 23 septembre et le 24 octobre, c’est l’époque où les forces destructrices sont pleinement à l’œuvre au sein de la nature. En effet, en quittant sa forme extérieure, la vie semble peu à peu se recroqueviller sous les rigueurs du climat. Ainsi, les arbres sont violemment mis à nus et totalement dépouillés de leurs dernières feuilles. Quand au règne animal, les animaux disparaissent massivement contribuant à l’instauration d’un silence funèbre.

Sagittaire : Découvrir d’autres valeurs transpersonnelles en élargissant son champ de conscience. Du 23 novembre au 22 décembre

Le signe du Sagittaire amène l’aspirant à découvrir d’autres valeurs en s’évadant hors de son champ de conscience habituel. En ce sens, il est parfois amené à voyager vers des contrées lointaines et inconnues ou s’intéresser à des questions à caractère métaphysique, philosophique ou religieux. Ainsi, il apprend à cultiver un esprit plus large, percevant les choses avec bienveillance dans leur dimension supérieure (les imperfections apparentes du monde perdant toute importance).

Au niveau de l’existence, ce signe correspond à une époque où l’homme arrive au terme de sa carrière professionnelle. Du haut de son expérience, il jette désormais un regard large et indulgent sur ceux qui l’entourent, se ménageant par ailleurs plus de temps pour découvrir et expérimenter des horizons nouveaux (activités culturelles, voyages, spiritualité… face auxquels il était demeuré peu sensible, ces dimensions ne s’inscrivant pas dans la dynamique de productivité qu’il entretenait jusqu’alors (il lui fallait gagner sa vie pour subvenir aux besoins de sa famille).

Enfin, le signe du Sagittaire correspond à la période comprise entre le 23 novembre et le 22 décembre, une époque où la nature, totalement recroquevillée sur elle-même, semble complètement endormie sous un épais manteau de neige. Loin des turpitudes de l’activité estivale, un silence profond règne donc sur ce paysage devenu l’emblème vivant d’une grande quiétude et d’une certaine paix.

Capricorne : S’engager dans le monde pour concrétiser des valeurs transpersonnelles. Du 22 décembre au 21 janvier

Le signe du Capricorne correspond au moment où l’aspirant s’engage dans le monde pour incarner les valeurs transpersonnelles auxquelles il est devenu pleinement réceptif. Pour ce faire, il adopte une rigueur lui permettant de se dépouiller de tout élément secondaire, s’assurant par là une meilleure réalisation de ses idéaux (maturité et sobriété). En outre, considérant les choses telles qu’elles sont, il ne cherchera plus à les transformer dans le but de les accorder à sa propre vision.

Au niveau du grand cycle de l’existence, le signe du Capricorne incarne l’âge de la retraite. Une nouvelle phase de la vie s’amorce puisque l’individu, se retirant de son activité professionnelle, perd ses privilèges et sa position valorisante pour se retrouver face à lui-même. Toutefois, encore actif, il s’investira volontiers dans un travail bénévole, exprimant ainsi en toute gratuité les valeurs spirituelles qu’il porte au plus profond de lui. Confronté à un avenir incertain où la mort projette son ombre, les choses essentielles (celles de l’esprit) reprendront également toute leur valeur.

Enfin, lorsque le Soleil transite dans le signe du Capricorne, soit du 22 décembre au 21 janvier, la nature, dépouillée de tous ses attributs extérieurs, plonge apparemment dans un sommeil profond. Bien qu’elle demeure entièrement privée de tout ce qui faisait jadis sa richesse, l’espoir commence cependant à renaître. En effet, jour après jour, les nuits sont plus courtes et alors que tout semblait perdu, la lumière remporte progressivement son combat contre les ténèbres.

Verseau : Exprimer pleinement dans le monde des valeurs transpersonnellles. Du 21 janvier au 19 février

Le site du Verseau amène l’aspirant a exprimer pleinement les valeurs transpersonnelles qu’il a su découvrir et intégrer, cette expression s’inscrivant toujours dans une perspective altruiste visant le perfectionnement et l’élévation de l’humanité toute entière. En ce sens, il se montrera généralement très sensible aux notions de solidarité collective, de coopération et de fraternité, chaque être humain lui apparaissant comme un membre à part entière de la communauté spirituelle à laquelle il appartient.

Au niveau du cycle de vie, ce signe correspond plus particulièrement au moment où l’homme ressent intensément le besoin de communiquer à ceux qui veulent l’écouter les grandes leçons que la vie lui a enseignées, espérant qu’ils pourront pleinement en bénéficier. Au niveau familial, c’est le grand-parent qui cherche, sous la forme d’histoires, à transmettre à ses petits enfants certaines valeurs susceptibles de les protéger des multiples pièges de l’existence.

Enfin, le signe du Verseau correspond à la période comprise entre le 21 janvier et le 19 février, une époque fortement marquée par la préparation d’un nouveau cycle. En effet, la lumière s’affirme maintenant d’avantage alors que les ténèbres régressent. Bien que rien ne confirme encore un réveil de la nature, on commence toutefois à pressentir l’apparition de nouvelles forces, laissant présager un renouvellement de vie.

Poissons : Renoncer à tout référence (personnelle comme transpersonnelle) pour s’ouvrir à une réalité nouvelle mais encore inconnue. Du 19 février au 21 mars

Le signe des poissons amène l’aspirant à ressentir de puissantes énergies de mutation, l’invitant à renoncer à toute référence (personnelle comme transpersonnelle) pour s’ouvrir à une réalité nouvelle mais encore inconnue. Il en résulte généralement une nature extrêmement sensible et psychique, parfaitement à l’écoute des énergies subtiles émanant des plans inférieurs, ce qui le prédispose à diverses expériences mystiques.

Au niveau du cycle de vie, ce signe correspond au moment où l’individu se détache totalement du monde matériel pour transiter vers des mondes subtils. Il rédige donc son testament et, dans un état d’acceptation, il attend le moment où il aura à changer entièrement son mode d’existence. C’est l’âge de la vie spirituelle et de la prière comme de nombreuses civilisations antiques l’avaient perçu. En effet, il existe un lien particulièrement étroit entre la vieillesse et la vie spirituelle. Ce lien est d’ailleurs si fort que les prêtres catholiques sont appelés des « anciens » même s’ils sont ordonnés à l’âge de vingt ans.

Enfin, lorsque le soleil traverse le signe des poissons entre le 19 février et le 21 mars, la nature pressent plus intensément encore l’heure prochaine où elle amorcera un nouveau cycle d’expérimentation. En effet, grâce aux rayons solaires de plus en plus chauds, la terre redevient peu à peu un milieu propice aux germinations. Les bourgeons, gorgés de sève, sont maintenant prêts à éclore. Quand au règne animal, les oiseaux commencent à rechercher un lieu favorable à la nidification. De même, les femelles de nombreux mammifères s’apprêtent à mettre bas.

Source :

Astrologie sacrée et symbolisme initiatique. Charles-Rafaël Payeur. Éditions de l’Aigle

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s