Prière du cœur

  1. Technique de la prière du coeur
  2. Mudra de la prière
  3. Le hara, centre vital de l’homme
  4. Leçons du Cœur Sacré
  5. PRIÈRE DE JÉSUS – PRIÈRE DU CŒUR
  6. Hésychasme
Technique de la prière du coeur

*Joignez les mains devant le cœur et souriez à votre cœur. Sentez la joie. Sentez-vous heureux et sentez la compassion dans votre cœur. Imaginez une boule de « lumière souriante » au niveau de votre cœur et qui rayonne tout autour de vous. A un certain moment, quand la sensation est bien installée et que vous vous sentez « réuni et apaisé », vous pouvez répéter mentalement sur le rythme naturel de la respiration le mantra Kyrie eléison (kyrie sur l’inspiration, et eléison sur l’expiration), l’esprit concentré sur le chakra du cœur.

D’autres formules peuvent être utilisées, comme la traduction en français qui serait le plus proche du sens réel de l’invocation Kyrie eléison, « Seigneur Jésus (inspir), répandez votre esprit (expir) », ou « Seigneur Jésus (inspir), faites-moi don de Vous (expir) », ou « Seigneur Jésus (inspir), fais-moi miséricorde (expir) », ou encore la formule généralement répandue dans la prière du cœur des orthodoxes : « Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu (inspir) aie pitié de moi, pécheur (expir) ». (Voir plus bas sur cette page).

Chacun est également lire de trouver la formule qui lui parle le plus, sachant qu’il est nécessaire d’en fixer une afin de s’y enraciner pour pouvoir la dépasser. Il ne s’agit pas en effet d’une méditation mentale (réflexion profonde) sur le sens de la formule mais au contraire, par la « répétition mécanique » du mantra, de dépotentialiser son cerveau droit (analytique) afin de développer sa « petite voix intérieure », celle de son intuition et de favoriser ainsi une communion spirituelle méta-rationnelle. A l’expérience, le Kyrie Eleison, mantra « puissamment chargé spirituellement » depuis des siècles, est sans aucun doute la meilleure formule à utiliser.

Vous pouvez également répéter le nom de Jésus sur l’inspiration et sur l’inspiration, ou seulement sur l’expiration.

Mudra de la prière

Quelques mots sur le mudra de la Prière. Le terme Mudra signifie « signe » ou « sceau », c’est un terme sanskrit qui est relatif à une position codifiée et symbolique des mains d’une personne ou d’une divinité. Leur origine est très ancienne et se rattache à la culture védique. Le mudra de la Prière ou Mudra « Atamanjali » ou « Namaskara » est un beau geste de prière, effectué en joignant les deux mains près du cœur, la tête légèrement inclinée vers l’avant. En Orient, le mot sanskrit mudra signifie « geste de la main qui dirige le courant vital à travers le corps ». Namaskara Mudra, est considéré comme une humble salutation provenant directement du Cœur et accordé réciproquement par l’interlocuteur, pendant que l’on prononce « Namasté ». La salutation hindoue signifie : « Le Divin en moi honore le Divin en vous ». L’expression est utilisée lorsque l’on se réunit ou que l’on se quitte.Il existe des variations, à savoir les mains au milieu de la poitrine en guise de salutation à nos pairs, les mains au niveau des yeux en salut à un gourou (guru : maître enseignant), ou bien les mains tendues au-dessus de la tête en salut à Dieu. En Occident, ce geste est enseigné comme façon privilégiée de prier dans la tradition Chrétienne. Il est utilisé pour communiquer avec Dieu, le créateur, ou la source elle-même. Son usage est très répandu dans le monde entier. Cependant, sa raison originelle est bien particulière… (Cf Gregg Braden, « L’éveil au point zéro »). Ce geste active et harmonise la coordination des hémisphères cérébraux gauche et droit, réunit le Yin et le Yang, le féminin et le masculin, Ida et Pingala… Les doigts, en touchant leur contrepartie sur la main opposée, ferment des circuits et permettent l’accès aux chakras, ainsi qu’à une partie de nous même au niveau subtil. Les chakras localisés au centre de la paume sont reliés directement au chakra Cœur. En les mettant en contact, ils forment une boucle d’énergie, vibrant au diapason de celle du Cœur, ce qui en amplifie l’effet. Par ces contacts réunis, et les effets qui en découlent, il est alors possible d’envoyer de l’énergie (appelée aussi des Formes Pensées) vers d’autres parties du corps, d’autres personnes, voire l’Univers tout entier…Et d’expérimenter ainsi la part Divine qui est en Soi, en unicité avec celle de l’Univers…

Source : https://fr-ca.facebook.com/santelenergie/posts/788094614709221/

Le hara, centre vital de l’homme

En préalable à la prière du cœur, vous pouvez également, pour retrouver le calme et « apaiser les passions (Grégoire de Palamas) vous recentrer/ réenraciner au Hara.

Leçons du Cœur Sacré

PRIÈRE DE JÉSUS – PRIÈRE DU CŒUR

1. LES ORIGINES DE LA MÉTHODE

2. LA SOBRIÉTÉ SPIRITUELLE ET L’INVOCATION DU NOM DE JÉSUS

3. TECHNIQUE CORPORELLE

4. CONCLUSION

https://www.pagesorthodoxes.net/coeur/hesychaste.htm

Voir aussi : La voie du silence, des pistes pour méditer par Père Alphonse Goettmann http://eocf.free.fr/print_article_goettmann_terre_ciel.htm

Hésychasme

Voir aussi :