Sainte Catherine et la roue de l’année

Sainte Catherine et la roue de l’année
Jean-Louis Ragot


La Sainte Catherine marque le début de l’année liturgique qui commence par la période de l’Avent. De plus, l’attribut de cette sainte est la roue, symbole fondamental de l’année, du cycle des saisons. Je n’ai pas trouvé d’antécédent mythologique à cette sainte mais la présence de la roue dans son iconographie nous relie à un symbolisme antérieur au christianisme. Dans sa légende sainte Catherine subit le supplice de la roue mais, par miracle, la roue est brisée par la foudre. Patronne de tous les métiers qui se servent de roues, elle a aussi sous sa protection les “catherinettes” : les filles à marier, qui avaient le droit de coiffer la statue de la sainte. “Coiffer la sainte Catherine” signifie rester vieille fille. En Espagne, la nuit du 25 novembre, la sainte chevauche la roue de son supplice dans le ciel et dépose au rebord des fenêtres des cadeaux pour les enfants. Autrefois, pendant cette période il y avait des interdits d’activités concernant tout ce qui implique l’utilisation de roues (charrettes, rouets, etc.)


Le 25 novembre, proche du premier dimanche de l’Avent, peut être pris pour commencement de celui-ci, juste quatre semaines avant Noël. En effet, dès la Sainte Catherine, l’attente de Noël est symbolisée par l’utilisation de la couronne d’Avent. Il s’agit d’une coutume récente d’origine prussienne qui consiste en une couronne de branches de sapin ou de houx liées avec du ruban rouge. Quatre bougies rouges sont fixées sur la couronne qui est préparée quatre semaines avant le solstice d’hiver. Pendant la première semaine de l’Avent, une de ces bougies est allumée au moment du repas vespéral, on en allume deux pendant la deuxième semaine, puis trois la troisième semaine. A Noël, on allume les quatre bougies ensemble et on les laisse brûler complètement, car il s’agit d’éclairer la nuit la plus longue de l’année. C’est aussi à la Sainte Catherine que les gens décorent leur porte avec une couronne.


La couronne d’Avent, les interdits concernant ce qui tourne, et la croyance espagnole en Sainte Catherine chevauchant sa roue la nuit du 25 novembre, nous ramènent à la symbolique de la roue en tant que représentation du temps et de l’espace. En effet, si on partage un cercle en y inscrivant une croix, on obtient quatre points qui correspondent aux points cardinaux, aux saisons et aux quatre importantes étapes de la vie d’un homme : Le levant, à gauche, correspond à l’est, au printemps, à la naissance ; le midi, en haut : sud, été, adolescence ; le couchant, à droite : ouest, automne, mariage ; la minuit, en bas : nord, hiver, mort.


La circonférence représente un cycle : jour, mois, année, vie et d’autres cycles plus grands. Les quatre rayons du cercle partent des quatre points placés sur cette circonférence et mènent au centre, comme tous les chemins mènent à Rome. A la différence de la périphérie, qui représente l’impermanence liée au temps qui passe, le point central est ce qui est, qui ne change pas, la permanence éternelle. Ce centre est l’axe autour duquel tourne le cercle du temps et de l’espace. Seule la foudre peut stopper la rotation sans fin et permettre à l’homme d’accéder au centre de la roue. Ceci explique la présence constante du feu du ciel à côté de la roue, notamment dans la légende de sainte Catherine où la roue du supplice est brisée par la foudre. La roue du temps étant stoppée, l’homme peut rentrer en lui-même pour mieux se recueillir, s’identifiant ainsi avec le reste de la nature qui est ralentie, comme reprenant son souffle. C’est le grand repos, le grand calme qui accompagne la pause du soleil après laquelle la vie reprendra. La reprise et l’inversion du cycle seront marquées par la période du Carnaval. Cette grande pause créatrice peut représenter, entre le passé et le futur, cet instant si difficile à saisir : le présent. Il s’agit d’arrêter le cours du temps, de saisir ce présent fugace et de goûter à l’Éternité du Paradis, représentée par le centre immobile de la roue.


La roue symbolise le cercle de l’année. C’est un symbole solaire et cosmique dans la plupart des traditions, du monde celte jusqu’en Inde. Entre la circonférence qui représente le temps et le centre qui représente l’Éternité, se trouvent les rayons qui relient un point du périmètre du temps au moyeu, la racine immobile du mouvement. Dans le cercle du calendrier, il y a huit rayons qui représentent les huit fêtes les plus importantes du cercle de l’année. Ces fêtes remontent au néolithique et ont été christianisées. Ce sont : 1° Les 1 et 2 novembre : la Toussaint/Défunts (ancienne fête celtique de Samain), 2° Le 25 décembre : Noël (ancienne fête nordique de Jul, Yule celtique, solstice d’hiver), 3° Les 1 et 2 février : Saint Brigitte et la Chandeleur (ancienne fête celtique d’Imbolg), 4° Le premier dimanche qui suit la première pleine lune du printemps : Pâques (ancienne fête nordique d’Ostara, 5° Les 1er et 3 mai, Sainte Croix (ancienne fête celtique de Beltaine, nuit de Walpurgis pour les nordiques), 6° Le 24 juin : Saint Jean-Baptiste (ancienne fête du solstice d’été), 7° Le 1er août : Saint Pierre aux liens (ancienne fête celtique de Lugnasad) ; 8° Le 29 septembre Saint Michel (équinoxe d’automne).


Le mot “avent” vient du latin adventus, “arrivée” ou “avènement”. L’Église désigne en ces termes l’avènement du Christ venant s’incarner dans le monde des hommes. On désigne par le pluriel “Avens” les quatre dimanche de cette période. Les quatre jeudi de l’Avent étaient consacrés aux traditionnelles quêtes de Noël : enfants et adolescents frappaient aux portes et recevaient des noix, des pommes et des sous en échange d’avoir “annoncé” Noël. L’Avent est aussi une période très riche en dictons météorologiques comme “Si les Avents sont secs et chauds, tu rempliras cuves et tonneaux” ou “Tonnerre pendant les Avents, signe de guerre ou d’accident” ou le très solaire “Au temps de l’Avent les coqs chantent par tous temps.”


Jean-Louis Ragot

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s