Au sujet de l’archange Uriel

Sans aucune critique de ma part, je n’ai jamais entendu parler d Uriel dans la Bible, ni dans l’ancien ni dans le nouveau testament, les seuls archanges cités sont effectivement Mickaël qui est comme Dieu, Gabriel, l’annonce de Dieu et Raphaël la guérison de Dieu…par contre je sais que beaucoup de personnes en parlent , pouvez-vous me donner d’autres informations s’il vous plaît ça m’intéresse beaucoup ! Merci !

Ma réponse

Merci pour votre commentaire qui illustre le fait que l’archange Uriel est en effet difficile à cerner pour nous, occidentaux sous l’influence majeure du catholicisme romain. En effet, l’Église romaine ne reconnait pas cet archange principalement du fait qu’il apparait dans des textes qui n’ont pas été retenus dans le « corpus officiel  » de la Bible.  Mais il faut savoir qu’en orthodoxie, donc les « chrétiens d’orient », ce n’est pas le cas vu qu’il fait partie des sept archanges dits majeurs. A noter que seule l’Église orthodoxe éthiopienne reconnait Uriel comme un des quatre archanges des quatre directions.

Avec les question des Archanges nous remontons à la plus haute antiquité et ainsi à la tradition primordiale, ce qui explique que des courants comme celui de l’hermétisme chrétien reconnait Uriel comme un des quatre archanges des quatre directions. A ce propos, il faut bien faire la différence entre « les textes et la tradition ». La tradition est la « transmission » d’expériences particulières concernant des réalités de foi (ex : le culte de la Vierge Marie qui court depuis les premiers siècles de notre ère jusqu’à maintenant sans trouver de fondement dans la Bible ou le Nouveau Testament ») et les textes qui sont regroupés selon l’acceptation des « décideurs » religieux, gardien de leur doctrine et à une époque précise. Disons qu’on peut parler aussi de courant exotérique (la doctrine officielle) et ésotérique, la transmission des expériences spirituelles personnelles.

Votre question ouvre un très vaste sujet et elle est excellente parce qu’en tentant d’y répondre vous allez découvrir des choses majeures. Personnellement, c’est en essayant de rapprocher d’une manière fondamentale christianisme et druidisme que je suis arrivé à ce schéma qui, en effet, colle au plus près du cercle druidique traditionnel avec ses associations symboliques habituelles. On notera cependant que Uriel apparait dans d’autres traditions, comme celle des Esseniens, en tant qu’archange de l’été et donc associé au soleil et au au Sud.  Alors que dans Le livre d’Hénoch Uriel est évoqué comme « ange que le Seigneur de gloire a préposé à toutes les étoiles qui brillent dans le ciel et éclairent la Terre. » Donc plutôt avec la nuit, le nord et la terre….

L’autre question que je me pose et dont je n’ai pas les réponses, c’est comment l’Église romaine a-t-elle pu supprimer cet archange réduisant ainsi le fondement même des quatre directions, puisqu’il est dit que « Dieu a assigné à quatre de ses archanges la responsabilité des quatre points cardinaux sur Terre, ils utilisent leur énergie pour aider les êtres humains à équilibrer harmonieusement différentes parties de leur vie ». On est ici en plein dans la construction du temple spirituel cosmique originel qui deviendra ainsi le cercle sacré et enfin les quatre directions des cathédrales (qui elles-mêmes sont en général construites sur d’anciens lieux de culte druidiques). Je veux bien que ce soit dans un pur souci doctrinal en veillant à respecter le canon juif, mais tout de même, l’église ne pouvait pas ne pas être consciente de l’enjeu symbolique essentiel des quatre directions, et cela exprime cette rupture entre l’église et les lois du cosmos qui fait que beaucoup l’ont quittée pour retrouver un lien avec le « temple cosmique originel » via les différents néopaganismes. Je n’ai pas encore de réponses claires et je cherche. Mais le fait de savoir que les orthodoxes, donc les chrétiens les plus authentiques qui soient, reconnaissent Uriel comme Archange me suffit. Puis bien sûr l’hermétisme chrétien auquel, après des années d’études, j’accorde toute ma confiance. Voilà aussi pourquoi j’ai publié ce schéma. Je pense aussi que comme cela nous plonge à l’origine même du fait religieux (« se relier ») cela peut être intéressant pour les druidisants de se poser la question de la nature des dieux et des déesses, noms qui ont été donnés à des forces cosmiques intelligentes qui ont existées depuis le début de la création du monde et qui peuvent être ainsi comprises comme des manifestations ou des « attributs » du Dieu/Déesse du judéo-christianisme ou appelé le Sans Nom dans le druidisme. Sachant que le Dieu des chrétiens et un dieu qui s’est révélé comme un être personnel et connaissable, un « père aimant » pour être plus précis et que nous sommes appelés à reconnaitre comme tel. Voilà quelque part aussi écrit en quelques lignes un « manifeste pour un druidisme chrétien »!

Michaël

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :