Peviel, ange de la peinture

Voir aussi : Mevavhiah, ange de la poésie

  1. Les anges dans l’art
  2. L’ange Peviel ou Poiël
  3. Peinture de la Grèce antique
  4. Peintres de Paradis
    1. La Création du monde de Jérôme Bosch.
    2. Le Jardin de Paradis
Les anges dans l’art
Cortège d’archanges accompagnant Tobie, par Botticini.

L’ange dans l’art veut recenser les origines et les différentes variantes de l’utilisation de la représentation de la figure tutélaire de l’ange dans les arts figuratifs en particulier l’art chrétien dans ses différentes formes d’expression : les tableaux retables (souvent polyptyques), les fresques, les sculptures, les vitraux, les mosaïques.

En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ange_dans_l%27art

L’ange Peviel ou Poiël

Poyel est l’ange de la chance

On prie et on invoque l’ange Poyel pour avoir de la chance et pour qu’il réalise nos souhaits les plus importants.

Cet Ange de bonheur est un grand distributeur de cadeaux du ciel et, grâce à son immense énergie tout est possible à celui qui le mérite et le demande !
Poyel est l’ange qu’il faut invoquer et prier pour attirer la bonne fortune et obtenir le soutien de la chance et de la providence.

56e ange de la kabbale, Poyel est le 56ème souffle de Dieu et le huitième rayon d’ange dans le chœur Vénusien des anges des Principautés.
Cet ange est considéré comme la source des dons de la Providence car il règne sur la chance, l’espoir et l’optimisme.

Poyel incarne les énergies de la Lune et les forces inconscientes. Il  est l’ange le plus généreux assigné à ceux qui ont mérité ses conseils. Il apporte les énergies planétaires de Vénus (Beauté et Santé), Uranus (Amour) et de Jupiter (Abondance et Pouvoir) qu’il offre pour que nous puissions en faire profiter les autres.

Poyel nous aide à attirer les richesses matérielles et intellectuelles, à vaincre la timidité et à développer l’élocution chez les personnes qui n’osent pas s’exprimer.

L’ange Poyel apporte l’espoir, la pensée positive, la santé et la bonne humeur sans lesquels on ne peut pas voir les aspects positifs de nombreuses situations et remédier aux problèmes.

En savoir plus : https://www.gloireadieu.com/ange-gardien/prier-ange-poyel-pour-realiser-voeux-importants.html

Peinture de la Grèce antique
Fresque des praedia de Julia Felix à Pompéi, Ier siècle après J.-C., Paris, Musée du Louvre, © Annie COLLOGNAT

Ἄνδρα μοι ἔννεπε, Μοῦσα, πολύτροπον, ὃς μάλα πολλὰ πλάγχθη, ἐπεὶ Τροίης ἱερὸν πτολίεθρον ἔπερσε;

« O Muse, conte-moi l’aventure de l’homme aux mille ruses : celui qui,après avoir détruit la ville sacrée de Troie, erra de toutes parts. »

HOMÈRE, ODYSSÉE, CHANT I, V. 1-2

Femme ailée portant le caducée, poterie grecque.

La peinture de la Grèce antique couvre toute la période de la Grèce antique, depuis l’âge du bronze, puis les époques archaïque, classique et hellénistique. Sur cette longue durée, du Xe au Ier siècle avant l’ère commune, elle s’est métamorphosée sous toutes les formes qu’elle a prises, qu’il s’agisse de la peinture sur céramique — qui demeure la partie la mieux conservée de cette pratique artistique — sur panneaux ou murale et parfois sur stèles. La peinture grecque n’est donc pas confinée au support bi-dimensionnel, puisque l’essentiel se trouve sur des céramiques, avec, pour chacune, un volume particulier sur lequel la peinture s’inscrit et avec des petits reliefs qui, parfois, la complètent.

Peintres de Paradis
La Création du monde de Jérôme Bosch.

Le Jardin des délices est une peinture à l’huile sur bois du peintre néerlandais Jérôme Bosch, appartenant à la période des primitifs flamands.

En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jardin_des_d%C3%A9lices

Le Jardin de Paradis

Le Maître du Haut Rhin, ou Maître du Jardin de Paradis de Francfort, est un peintre anonyme du gothique tardif, actif dans la région de la Rhénanie supérieure dans le premier quart du XVe siècle.

Le Jardin de Paradis (en allemand Paradiesgärtlein) est une peinture sur bois réalisée vers 1410 (technique mixte, 26,3 × 33,4 cm), et conservée depuis 1922 au Städel de Francfort. Elle a auparavant appartenu à la collection du maître confiseur et amateur d’art Johann Valentin Prehn (1749–1821).

Caractéristique du style gothique international, elle représente Marie lisant dans un jardin entouré d’une muraillée crénelée, accompagnée de six saints et saintes, et de l’enfant Jésus. Le tableau frappe par la délicatesse et la douceur avec lesquelles les personnages sont rendus, mais aussi par la fraîcheur de ses couleurs, où dominent le bleu, le blanc, le rouge et le vert. La nature y est rendue avec un soin minutieux : malgré la petitesse du format, végétaux, oiseaux et insectes y sont en effet nettement reconnaissables.

Article détaillé à suivre sur la « peinture du paradis »

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s