Lune pascale

La Lune ecclésiastique, ou Lune pascale, est une représentation fictive des phases de la Lune réelle, utilisée dans le comput ecclésiastique pour le calcul de la date de Pâques.

Les Églises chrétiennes utilisent, depuis le concile de Nicée, en , une Lune fictive, dite Lune ecclésiastique ou Lune pascale, résultant du calcul, pour déterminer la date des Pâques.

Les phases de cette Lune fictive sont fondées sur le cycle de Méton qui pose qu’il y a 235 mois lunaires lors de 19 années solaires. La Lune ecclésiastique est au fondement du calcul de la date des Pâques. Le calendrier grégorien, afin de rapprocher la Lune ecclésiastique de la Lune réelle, introduit deux corrections au cycle de Méton : la métemptose et la proemptose.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lune_pascale

Le Dimanche de la Passion se nomme aussi Dimanche de la Néoménie, c’est-à-dire de la nouvelle lune pascale, parce qu’il tombe toujours après la nouvelle lune qui sert à fixer la fête de Pâques.

Voir aussi :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s